JOUEURS


LE FESTIVAL RUSSELL WESTBROOK A COMMENCÉ

Le départ de Kevin Durant cet été annonçait l'omnisprésence de Russell Westbrook chez le Thunder d'Oklahoma City. Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour obtenir une première prestation légendaire du meneur supersonique.

Il y a deux ans, Kevin Durant avait passé la majorité de la saison à l'infirmerie et les résultats s'en étaient ressenti pour le Thunder avec une absence de participation aux playoffs. Russell Westbrook avait pourtant fait tout ce qui était en son pouvoir, en alignant des statistiques exceptionnelles : 28,1 points, 7,3 rebonds et 8,6 passes décisives en moyenne par match, en plus d'aligner un total de 11 triple-doubles en l'espace de trois petits mois.

La saison dernière, malgré le retour de KD, il a poursuivi sur sa lancée, marquant certes moins de points (23,5), mais augmentant ses autres chiffres moyens (7,8 rebonds et 10,6 passes décisives) en compilant 18 triple-doubles, ce que personne n'avait réalisé depuis Magic Johnson en 1982 ! Lorsque Durant a surpris le monde de la NBA en quittant Oklahoma City pour Golden State cet été, il n'a pas fallu longtemps aux observateurs pour imaginer un Westbrook responsabilisé à l'extrême, collant parfaitement à la personnalité hors commun du phénomène.

Après un premier match "sans histoire" (32 points, 12 rebonds et 9 passes décisives tout de même), le meneur du Thunder a passé la vitesse supérieure contre les Suns de Phoenix, compilant des chiffres légendaires, quitte à tomber dans quelques excès (44 tirs tentés en 45 minutes de jeu, sans oublier 20 lancers-francs). Si la victoire est au rendez-vous son omniprésence pose forcément quelques interrogations.

"Honnêtement, ce soir, je crois que j'aurais dû avoir un peu plus confiance en mes coéquipiers" indiquera-t-il après le match. "Je dois trouver le moyen de ne pas seulement leur faire confiance, mais aussi de leur donner le ballon dans de meilleures conditions pour qu'ils puissent marquer. Mais on repart avec la victoire et on pourra voir ça au prochain match."

La victoire. C'est la seule chose qui anime le joueur cette saison, plus que d'empiler les chiffres. Même s'il lui faut pour cela forcer quelques actions. Vendredi soir, il a rempli son objectif, avec la bénédiction de Billy Donovan, qui estimait qu'il "a pris ce que la défense adverse lui a donné". Une chose est sûre, ce n'est que le début pour un joueur en mission, celle de maintenir son équipe dans le haut du panier, malgré le départ d'un récent MVP.

29 octobre 2016 à 17:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
bebasket tv
Aucune vidéo trouvée
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé